En direct du SABCS

14/12/2015

Le San Antonio Breast Cancer Symposium (SABCS ) est le plus grand congrès International à traiter exclusivement des pathologies du sein. Une grande part des résultats des grands essais thérapeutiques sont dévoilés  au SABCS.

Deux autres congrès de cancérologie générale font également l'objet de publications de haut niveau : le Congrès Européen de Cancérologie ECCO (en Septembre) et le Congrès de l'American Society of Oncology (ASCO) en Juin.

 

Une chimiothérapie post-opératoire utile en cas de non-réponse complète histologique à la chimiothérapie pré-opératoire.

 

Les Japonais ont présenté au symposium de San-Antonio, l’étude randomisée CREATEX qui a évalué une chimiothérapie orale postopératoire (capecitabine) chez les patientes avec cancer du sein HER2- n’ayant pas obtenu une réponse complète histologique à une chimiothérapie préopératoire.

Les patientes traitées par capecitabine eurent une amélioration significative de leur survie sans maladie et de leur survie globale. Ce bénéfice était présent chez les patientes avec tumeur RH- (donc triple négative).

 

Recevoir une radiothérapie du cancer du sein, encore une bonne raison pour arrêter de fumer

 

Grâce aux dizaines de milliers de patientes qui au cours de l’histoire de la cancérologie ont accepté de participer à des études de recherche clinique, nous savons que la radiothérapie allonge significativement l’espérance de vie après cancer du sein.

A 15 ans, l’augmentation de la survie est de plus de 5%  (avec une augmentation des décès non liés au cancer entre 0,1 et 1%)1.

Le Dr Taylor a présenté en conférence plénière, au nom d’un groupe de statisticiens d’Oxford (EBCTCG), les résultats d’une nouvelle méta-analyse (analyse synthétique portant sur 75 études randomisées et plus de 40000 patientes). Ils en concluent que la radiothérapie augmente de façon significative, chez les femmes qui continuent à fumer, le risque à 30 ans de décéder d’un cancer du poumon.

Les techniques actuelles de radiothérapie diminuent la quantité de poumon irradiée et donc ce risque. Il est cependant utile de rappeler aux patientes le bénéfice attendu d’un sevrage tabagique.

 

 

 

Please reload