CANCER DU SEIN : LA CHIRURGIE AIDÉE PAR L'HYPNOSE

La révolution numérique a changé nos habitudes de vie. Nous échangeons beaucoup au travers des réseaux « dits » sociaux : Facebook, Twitter, Instagram. Cependant ce mode de communication demeure virtuel et favorise l’isolement. Cette situation d’isolement est aggravée lorsqu’on se retrouve dans un état de fragilité, de désarroi et que nous avons besoin d’être écouté, épaulé… C’est évidemment le cas, lorsque l’on se trouve au bloc opératoire, encore davantage lorsque l’intervention programmée concerne le cancer du sein.

 

Utiliser les mots pour soigner les maux ? Il semblerait que l’hypnose soit un remède adjuvant efficace pour parer à cette détresse. Et, qu’à ce titre, elle trouve naturellement sa place au bloc opératoire.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est un état de conscience modifié, banal et naturel. C’est un phénomène subjectif, réel et involontaire pouvant se produire spontanément, sans intervention extérieure, ou provoquée par la suggestion d’un tiers. Le sujet est alors focalisé sur une pensée et fait abstraction de l’environnement qui l’entoure. L’hypnose dont nous parlons n’est pas une procédure autoritaire permettant de rendre un sujet passif et obéissant (à la différence de l’hypnose de spectacle).

 

L’hypnose n’est rien d’autre qu’un échange de communication, une procédure de distraction pour diminuer vos angoisses, vos appréhensions et votre anxiété. Bien qu’elle soit rangée dans le champ de la médecine non-conventionnelle, elle doit être pratiquée par les professionnels de la santé bien formés.

 

La communication hypnotique a pour objectif de faire vivre une journée au bloc-opératoire dans le calme, la sérénité. La quiétude en pré-opératoire réduit les effets indésirables de l’anesthésie générale (nausées, vomissements…) et de la chirurgie (douleurs, inconfort post-opératoire).
L’hypnose utilise la communication verbale (simple conversation), para-verbale (respiration, rythme de paroles), et non verbale (posture, comportement, attitude générale).

Comment se déroule l’hypnose au bloc opératoire ?

Au bloc opératoire, un membre de l’équipe d’anesthésie (anesthésiste ou infirmière anesthésiste) pose quelques questions à la recherche de votre canal sensoriel prédominant (VAKOG) afin de pouvoir travailler le scénario hypnotique personnalisé.

 

  • V : Visuel (lire, regarder la TV, observer la nature…)

  • A : Auditif (écouter la musique, histoire...)

  • K : Kinesthésique (bouger, danser, voyager...)

  • O : Olfactif (sentir le parfum, odeur de bons plats...)

  • G : Gustatif (déguster, goûter...)

Une fois votre canal sensoriel prédominant repéré, la communication hypnotique sera axée autour de ce sujet. On vous demande ensuite de vous remémorer des souvenirs agréables, des loisirs qui vous
passionnent, des voyages que vous voulez revivre…

 

Cet exercice juste avant l’induction anesthésique vous permet détourner votre esprit dans un univers serein, relaxant, agréable, harmonieux.

Si vous devez choisir entre :

  • S'allonger sur une plage paradisiaque et la table d’opération, que faites vous ?

  • Délecter un plat dans un restaurant étoilé et rester à jeun, que préférez vous ?

  • Respirer de l’air frais en skiant et respirer de l’oxygène au bloc opératoire que dites-vous ?

Bref, quand vous endormez détendu, relaxé, heureux, vous allez vous réveillez dans le même état.

L’hypnose au bloc opératoire et vous

Comme vous l’avez lu, l’hypnose vient en complément de l’anesthésie générale. Elle permet un réveil différent et probablement, par la charge d’angoisse qu’elle supprime, diminue la consommation de antalgiques (efficaces certes, mais avec souvent des effets indésirables).

 

Désormais, vous connaissez les bienfaits de l’hypnose. Mais sans votre participation, l’hypnose ne fonctionnera pas. Pour cela, il faut que vous soyez pleinement acteur de votre scénario hypnotique.

Monidara CHER
Infirmière anesthésiste

Hypnopraticienne

Clinique de l'ALMA. Paris

La chirurgie aidée par l'hypnose

Hypnose et chirurgie : les mots pour soigner les maux

Articles épinglés

Intervenants de l'Institut Français du Sein

Chirurgie Cancérologique

Oncologie médicale

Chirurgie Plastique

Radiothérapie

Radiologie

Génétique

Fertilité

Médecine Nucléaire

Anatomo-Pathologie

Sexologie

Nutrition

Psychologie

Kinésithérapie

Tatouage aréoles

Assistante

Contacts

Secrétariat :

secretariat@ifsein.com     T :  33 (0)1 75  43 38 38

Adresse

15, rue Jean NICOT. 75007 PARIS

Urgence SEIN 

Numéro Vert (appel gratuit 0 805 032 932