• Marc Bollet

Comment se déroule la radiothérapie d'un cancer du sein ? Institut français du sein.



La radiothérapie est une étape importante du traitement du cancer du sein à l'Institut Français du sein
La radiothérapie est une étape importante du traitement du cancer du sein à l'Institut Français du sein


La radiothérapie est un traitement locorégional du cancer. Dans la prise en charge d’un cancer du sein, elle complète l’action de la chirurgie de façon systématique lorsque celle-ci conserve le sein ou lorsqu’il y a des facteurs de risque en cas de mastectomie.

Elle peut également être utilisée pour le traitement de métastases, en mode fractionné ou stéréotaxique. Elle est dirigée par le groupe HORG.



Comment fonctionne la radiothérapie ?


Comme son nom l’indique, la radiothérapie repose sur des rayons qui véhiculent une énergie à déposer dans un volume défini comme cible. Cette énergie vise à la destruction des cellules cancéreuses.

La première étape, préparatoire, correspond à l’acquisition de coupes scanner dans la position qui sera ensuite adoptée à chaque séance du traitement. Le scanner dédié, appelé « dosimétrique » est réalisé sans injection de produit de contraste. La position de la patiente pour la radiothérapie du sein ou de la paroi thoracique est allongée sur le dos sur un plan incliné (la tête est plus haute que les pieds), les bras relevés, le menton haut. En fin d’acquisition, trois points de tatouage sont réalisés (au-dessus du nombril et de chaque côté) afin de pouvoir vérifier la bonne reproductibilité de la position à chaque séance de radiothérapie grâce à l’intersection de trois lasers dans la pièce de traitement.



Comment travaillent les radiothérapeutes de l’Institut Français du sein ?


Le radiothérapeute aura pour rôle de déterminer, coupe par coupe, millimètre par millimètre, le volume que l’on veut cibler et les organes que l’on veut particulièrement préserver. L’anatomie du patient est ensuite reconstituée en trois dimensions sur les ordinateurs du centre de radiothérapie Hartmann. L’agencement des faisceaux de radiothérapie est déterminé par l’équipe de physique médicale, constituée de physiciens et de dosimétristes. Au centre de radiothérapie Hartmann tous les traitements sont réalisés avec modulation d’intensité. Dans certaines situations nous avons recours à une arc-thérapie qui repose sur plusieurs centaines de micro-faisceaux administrés alors que la machine effectue deux révolutions (arcs) autour de la patiente. Cette préparation balistique et cette optimisation dosimétrique se font sur les ordinateurs du centre de radiothérapie Hartmann. Elles nécessitent souvent plusieurs semaines pour s’assurer que l’énergie de traitement épouse au mieux les contours du volume cible mais aussi pour vérifier que les machines peuvent réaliser le traitement prévu.



Quelles sont les étapes d’une radiothérapie ?


Une fois que le traitement a été approuvé par le médecin et que les dernières vérifications d’assurance qualité ont été effectuées, la première séance sous l’appareil de radiothérapie (accélérateur linéaire) est réalisée. Cette séance, appelée « mise en place » permet de vérifier que la position adoptée par la patiente au moment du scanner dosimétrique peut être reproduite à l’identique. Cela implique la vérification de l’intersection des lasers au niveau des points de tatouage, l’acquisition de radiographies voire de scanners sous l’appareil de traitement. Le plus souvent il n’y a pas d’administration d’énergie au cours de cette séance appelée aussi « séance à blanc ». Une fois le feu vert donné par le radiothérapeute, les séances effectives de radiothérapie peuvent débuter.

Les séances de traitement durent à peu près 5 à 10 minutes tout compris (l’irradiation en elle-même dure moins d’un minute) et se déroulent le plus souvent du lundi ou vendredi (5 fois par semaine). Elles peuvent aussi, dans des cas particuliers, être administrées moins souvent par semaine. Le nombre de séances varie de 5 à 33 en fonction de la maladie, des traitements associés et de la patiente.



Comment se déroulent les visites pendant la radiothérapie ?


Régulièrement pendant la radiothérapie (rdv planifiés de façon hebdomadaire), une consultation est programmée avec le radiothérapeute pour vérifier la bonne tolérance à la radiothérapie. Une inflammation peut survenir au niveau de la peau (radiodermite) responsable de rougeur, chaleur, gonflement et parfois douleurs analogues aux symptômes retrouvés lors d’un « coup de soleil ». Lorsque les aires ganglionnaires sont ciblées par la radiothérapie, l’inflammation peut également concerner l’œsophage et/ou la trachée et s’accompagner alors de

Des conseils sont donnés par le radiothérapeute au cours de ces consultations mais également par les manipulateurs radio tout au long du traitement.

Dans certaines situations, le recours à une photo-bio-modulation est requis pour aider à diminuer l’inflammation de la peau.



La surveillance après la radiothérapie à l'Institut Français du Sein


L’inflammation disparait dans les 3 à 6 semaines qui suivent la fin de la radiothérapie.

Les effets tardifs peuvent être une fibrose des tissus concernés par la radiothérapie qui expose à une diminution de la souplesse. Le risque de carcinogenèse induite par la radiothérapie est devenu exceptionnel, grâce aux techniques actuelles.

Une surveillance est généralement effectuée au terme de la radiothérapie de façon alternée entre le gynécologue et les différents acteurs du traitement. La consultation avec le radiothérapeute se fait une fois par an.